Les véritables origines historiques de la prétendue « croix occitane ».

  • Par boyvil
  • Le 16/01/2016
  • Commentaires (0)

Les véritables origines historiques de la prétendue « croix occitane ». Mariages et successions autour de la Provence

 (auteur: Guilhem Pépin) in Jean Lafitte et Guilhem Pépin, La “Langue d’oc” ou leS langueS d’oc ?, 2009, Annexe III, pp. 197-204.

sitehttp://www.domaine-gascon.com/histoire.php

Provence

 La croix dite « de Toulouse » vient de Provence

Aux Xe-XIe siècles, donc avant l’apparition des armoiries, les marquis-comtes de Provence avaient pour emblème proto-héral­dique une « croix cléchée, vidée et pommetée », c’est-à-dire la croix que l’on connait aujourd’hui comme « croix de Toulouse ».
Lorsque les armoiries apparaissent au XIIe s., les comtes de Toulouse prennent cet emblème pour armoiries afin d’afficher leurs droits légitimes sur la Provence. Selon Laurent Macé c’est Raimon V (1148-1194) qui en eut l’initiative vers 1165 [1].
Les comtes de Forcalquier qui prirent jusqu’à la fin du XIIe siècle le titre de comte de Provence en firent autant.
À la fin du XIIe s. et au début du XIIIe s., les vicomtes de Marseille, fidèles assidus des comtes de Provence, utilisent la même croix comme armoiries. Cela ne veut pas dire obligatoire­ment qu’ils descendent des comtes de Provence (du moins par les mâles), mais il arrivait que des vassaux prenaient les mêmes armoiries que leurs seigneurs. D’autres menus seigneurs en firent autant, comme les seigneurs de Monteil (Valentinois) qui utilisaient trois croix cléchée dans leurs armoiries.
De plus, les seules monnaies des comtes de Toulouse marquées de la croix cléchée étaient celles frappées dans le Comtat Venaissin, celles frappées à Toulouse en étant totalement dépourvues.

pour la gascogne la croix du foyer

Bason decor 1

croix de provence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau