château de Sainte-Christie-d'Armagnac

Un site remarquable

Castèth de Sainte-Christie-d'Armagnac


Le remarquable rempart en terre crue de Sainte-Christie, construit entre le XIIe et le XIIIe siècle

Sainte christie d armagnac9

Castèth de Sainte-Christie-d'Armagnac


De forme grossièrement quadrangulaire, entouré de fossés profonds. On y entre par une porte en plein cintre qui s’ouvre dans un mur de terre crue et briques plates (construit entre le XIIe et le XIIIe s.). Le mur nord de l'église sert de muraille à la cour du château où se trouve un logis en colombage, pierre et briques (XVe siècle). La poutre maîtresse qui soutient le premier étage en surplomb est décorée d'accolades, comme le somme de la porte. Au nord, les communs sont flanqués par une tour d'angle.Sainte christie d armagnac2.

32369 1 photo4 g

Dès 2007, le maire d’alors, Pierre Barrail, avait demandé à Étienne Lavigne, architecte du patrimoine, d’étudier la faisabilité de la restauration. Celui-ci préconisa la destruction des modifications effectuées au XIXe siècle (loggia, etc.). Il avait chargé Valérie Rousset (bureau d’études en archéologie du bâti) d’étudier des données archéologiques. Elle avait relevé trois zones caractéristiques : le château, construit aux XIIe et XIIIe siècles sur un édifice religieux du XIe siècle, avec donjon en calcaire et rempart, détruit pendant la guerre de Cent Ans et rebâti à la fin de celle-ci. Il est adossé à ce qui reste d’un rempart en terre crue, datant de la construction primitive. Cette partie du castet est considérée comme exceptionnelle. Il est construit selon la technique de couches continues de terre crue, montées dans un coffrage. Il constituerait l’unique et dernière représentation des enceintes en pisé d’Armagnac, selon Valérie Rousset. En outre, il y a eu des remaniements datant des XVIIe et XIXe siècles.

32369 1 photo6 g

Quelques seigneurs du lieu sont connus depuis le XIIIe s, d'abord les Luppé, puis, au XVe, Jean d'Armagnac et au XVIe et XVIIes, les Garros. En 1741, c'est M. Salles, de Condom, qui en est titulaire.

château Castèth

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau